COVID 19 - VOTRE PHARMACIE REPREND SES HORAIRES HABITUELS
Vous n'avez encore rien ajouté à votre panier

Comprendre l’épidémie de variole du singe en France

Apparue en Europe au mois de mai 2022, l’épidémie de variole du singe inquiète et interroge. Cette zoonose, issue des forêts tropicales africaines, continue sa progression en France. Combien de personnes ont-elles été contaminées dans notre pays ? Comment reconnaître les symptômes de la variole du singe ? Et surtout, à quel point cette maladie est-elle grave ? Réponses et décryptage dans cet article. 

 

L’épidémie de variole du singe, le point sur la situation en France

D’après les chiffres communiqués par Santé publique France, il y avait, en date du 21 juin 2022, 277 cas confirmés de variole du singe, la majorité ayant été recensée en île-de-France. Si, jusqu’à présent, il s’agissait toujours d’hommes atteints par la maladie, la France enregistre son premier cas féminin. Des investigations sont d’ailleurs en cours pour en comprendre le mode de transmission. À ce jour, aucun décès lié à la variole du singe n’a été enregistré en France. 

 

La variole du singe, qu’est-ce que c’est ?

On appelle « variole du singe » cette maladie zoonotique (transmise par l’animal) originaire de la forêt tropicale humide d’Afrique du Centre et de l’Ouest. La variole du singe, ou Monkeypox en anglais, est plus précisément causée par le virus orthopoxvirus simien. Les animaux par lesquels la maladie se transmet à l’Homme sont des primates ou des rongeurs sauvages. La variole du singe peut également se diffuser par contact humain.

 

Les modes de transmission inter-humaine de la variole du singe

Il est ainsi possible d’être contaminé par la variole du singe après un contact direct avec les muqueuses, des lésions cutanées, la salive et autres gouttelettes d’une personne malade. Le virus peut également survivre sur différentes surfaces, comme des vêtements. Si la variole du singe ne figure pas sur la liste des infections sexuellement transmissibles (IST), les rapports sexuels, qu’ils incluent ou non une pénétration vaginale ou anale, peuvent faciliter sa transmission. 

 

Comprendre les symptômes de la variole du singe

Les premiers symptômes de la variole du singe sont la fièvre et un gonflement des ganglions lymphatiques, au niveau de la mâchoire, du cou et au pli de l’aine. Mais un des symptômes les plus manifestes de la variole du singe est une éruption vésiculeuse. Ces vésicules finissent par se dessécher d’elles-mêmes, formant des croûtes avant de cicatriser. Dans beaucoup de cas, elles se concentrent sur une zone précise, comme le visage, la région ano-génitale, la plante des pieds, le tronc, ou encore la paume des mains. Elles peuvent aussi proliférer dans les muqueuses génitales et la bouche. Il n’est pas rare que cette éruption cutanée s’accompagne de maux de tête, d’asthénie et de courbatures

 

La variole du singe est-elle mortelle ?

En moyenne, la phase d’incubation de la maladie s’étend de cinq à 21 jours, tandis que la fièvre peut durer jusqu’à trois jours. Moins contagieuse que la variole, la variole du singe entraîne généralement une maladie plus bénigne. Dans la majorité des cas, la maladie guérit spontanément sous deux à quatre semaines. Actuellement, la variole du singe entraîne le décès du patient dans 3 à 6 % des cas.

De nouveaux vaccins, initialement mis au point pour lutter contre la variole, ont été validés pour prévenir la variole du singe. La maladie est traitée grâce à un agent antiviral également utilisé dans le cas de la variole. Le protocole thérapeutique est décidé par l’infectiologue selon le profil du patient. Pour éviter la transmission, la personne malade doit s’isoler et appliquer strictement les gestes barrière. 

 

Sources :

Izold Guegan

Les produits en rapport avec cette actualité

Baccide Masque Antiviral Actif à Saint -Vit

9,60 € TTC

Baccide Masque Antiviral Actif

Cooper


Inscrivez-vous gratuitement et profitez de toutes nos fonctionnalités !

Besoin d'un conseil ?